ps-jeunesse-logo-small

Travail en liberté

P.S. JEUNESSE, AU SERVICE DES CHERCHEURS D'EMPLOI DEPUIS 1984

Tu as un casier judiciaire et tu veux travailler?

Travail en liberté est un programme d’employabilité adapté à ta situation te soutenant dans tes démarches et ta recherche d’emploi.

Le programme est pour toi si :

  • Tu as un dossier judiciaire et de la difficulté à trouver un emploi.
  • Tu te sens dépassé par les exigences du marché du travail.
  • Tu as un vide dans ton curriculum vitae.
  • Tu veux connaître les perspectives d’emploi et les employeurs qui engagent.

Participer au programme signifie …

  • Que tu es motivé à te trouver un emploi.
  • Que tu acceptes qu’on t’aide dans tes démarches.

Et de notre part, tu peux compter sur

  • Notre soutien.
  • Notre écoute, et un accompagnement des plus professionnel.
  • Nous sommes assurés que tu pourras ainsi améliorer ta situation et aller de l’avant dans ton cheminement personnel, social et professionnel.

Nous souhaitons te rencontrer pour :

  • Évaluer tes besoins,
  • Vérifier tes connaissances sur le marché du travail et les techniques de recherche d’emploi,
  • Identifier tes forces, tes limites et ton comportement dans différentes situations reliées au marché de l’emploi,
  • Connaître les perspectives d’emploi dans la région,
  • T’accompagner vers des ressources qui sauront améliorer tes chances de te trouver un emploi,
  • Planifier des actions significatives et réalistes

Ces services sont GRATUITS !

Une équipe chaleureuse et dynamique t’attend. Les rencontres seront individuelles, mais si tu es intéressé, tu pourras te joindre à un groupe qui vise comme toi un retour sur le marché du travail.

Un service de téléphone, télécopieur, photocopieur et un centre de documentation avec matériel informatique sont les outils mis à ta disposition pour faciliter tes démarches.

Durée : Deux rencontres par semaine pendant 5 semaines (30 heures)

 

N’hésites pas à venir nous rencontrer !

La liberté, c’est un engagement, tout comme le travail

Comment effectuer une demande de pardon

RÉSUMÉ DES DIFFÉRENTES ÉTAPES POUR OBTENIR SON PARDON

Pour présenter une demande de réhabilitation, vous devez 1) avoir purgé toutes vos peines (incluant les périodes de probation), avoir payé vos amendes et 2) avoir attendu une certaine période après avoir purgé toutes vos peines. Les délais avant de pouvoir déposer votre demande de pardon sont :

Procédures sommaires (petites sentences) : L’infraction sommaire est punissable d’une amende maximale de 2 000 $ et d’un emprisonnement maximal de 6 mois (ou, exceptionnellement, de 18 mois) ou l’une de ces deux peines. Délai : 3 ans à partir du moment où la sentence et la probation sont terminées.

Mise en accusation : (actes criminels: meurtre, homicide, voies de fait grave, agression sexuelle armée, etc.). Délai : 5 ans à partir du moment où la sentence et la probation sont terminées. Certains actes criminels graves ne peuvent donner lieu à un pardon.

Si vous ne savez pas si votre sentence est sommaire ou par mise en accusation, renseignez-vous à la cour où la sentence a été prononcée. Vous n’êtes pas sûr des dates exactes et des délais avant de faire votre demande de pardon, téléphonez à la commission des libérations conditionnelles de Montréal : 1-514-283-4584 ou avec la commission des libérations conditionnelles à Ottawa au 1-800-874-2652.

1- Obtenir les documents

Pour effectuer votre demande de pardon, vous devez obtenir et suivre le guide de demande de pardon (réhabilitation). Depuis le 1er octobre 2010, les guides de demande de pardon sont exclusivement disponibles sur Internet. Veuillez désormais consulter le site www.npb-cnlc.gc.ca. Les onglets utiles sont :

– Fiches d’information (Pardon)
– Questions souvent posées (Pardon)
– Guide de demande de pardon et Formulaire. 

Important : Vous aurez peut-être besoin de plusieurs copies d’un même document. Faites-en des copies recto-verso.

2- Empreintes digitales

Prenez rendez-vous à la SQ de votre région. Il pourrait y avoir des frais pour réaliser la prise des empreintes.

MRC Beauharnois Salaberry (Valleyfield) : 450 370-4350 ou 47 rue Nicholson.

MRC Vaudreuil-Soulanges Ouest : 450-456-3883, 551, route 201, Saint-Clet.

MRC Vaudreuil-Soulanges Est : 450-424-1212, 599, boul. Harwood, Vaudreuil-Dorion.

MRC Haut-Saint-Laurent : 450-829-2887, 25 rue St-Paul, Ormstown.

Châteauguay : 450-698.3207 / 450-698.3238, 55 boul. Maple, Châteauguay (des frais sont applicables).

MRC des Jardins-de-Napierville : 450-245-0666, 522, rue St-Jacques, C.P. 879, Napierville.

Important : Dites que c’est pour une demande de pardon

3- Casier judiciaire

Pour obtenir une copie certifiée de votre casier judiciaire, vous devez envoyer une série complète d’empreintes digitales à la direction générale de la GRC. Envoyez vos empreintes avec mandat-poste de 25 $ (Au nom du receveur général du Canada)

Gendarmerie royale du Canada – Services de triages des dactylogrammes civils
B.P. 8885 Ottawa Ontario K1G 3M8

Important : Toutes vos condamnations doivent être inscrites, sinon faites l’étape suivante.

4- Preuve de condamnation

Vous recevrez peut-être un document indiquant que vous n’avez pas de casier judiciaire. Vous devez alors obtenir une preuve de condamnation pour toute condamnation qui n’apparaît pas sur votre casier judiciaire. Communiquez avec la cour qui vous a condamné ou le service de police qui a procédé à votre arrestation et demandez une preuve de condamnation. Ce document doit indiquer la date de la peine et le nom de la cour, des détails sur l’infraction et la peine imposée. S’ils ne peuvent pas fournir la preuve, communiquez avec la Commission des libérations conditionnelles au 1-800-874-2652.

5- Renseignements à la cour

Apportez une copie de votre casier judiciaire et faites remplir le formulaire renseignements à la cour par chaque cour de chacune des infractions. Si plusieurs cour, faites des copies du formulaire avant de le remplir et téléphoner à chaque endroit pour vérifier s’il y a des frais, comment procéder (en personne, par fax, par courrier, etc.) et quels sont les documents requis (pièces d’identité).

6- Fiche de conduite militaire

Si vous n’avez jamais été membre des forces armées canadiennes, passez à l’étape suivante. Sinon vous devez fournir une fiche de conduite militaire.Lorsqu’une personne commet un ou des délits à l’intérieur des forces armées canadiennes, ceux-ci ’apparaitrons pas dans les dossiers de la GRC .Voilà pourquoi une demande de fiche sur votre conduite militaire ou une lettre affirmant que vous n’avez pas de fiche sera nécessaire pour votre pardon. Il est à noter que même si vous avez été membre des forces armées canadiennes il y a plusieurs années ou durant une courte durée, vous devez également fournir cette preuve (pour de plus amples explications, voir document de demande de pardon).

7- Vérification des dossiers de la police locale

Faites remplir le formulaire vérification des dossiers par la police locale de chaque municipalité où vous avez résidé pendant plus de 6 mois depuis les 5 dernières années, ainsi que celle où vous demeurez maintenant. Il est préférable de téléphoner à chaque endroit pour vérifier s’il y a des frais et comment procéder (en personne, par fax, par courrier, etc.)
Important : Ayez avec vous 2 cartes d’identité
Important : Ces documents sont valides seulement 6 mois

8- Obtenir une preuve de citoyenneté

Si vous êtes né au Canada ou ne vivez pas au Canada, vous n’avez pas besoin d’obtenir une preuve. Cette étape est applicable pour : ceux qui vivent au Canada sans statut d’immigration et ceux qui ne sont pas nés au Canada et qui y vivent actuellement. Une photocopie des documents d’immigration officielle sera alors nécessaire.

9- Obtenir une photocopie d’une pièce d’identité

Vous devez fournir une photocopie d’une pièce d’identité avec votre nom, date de naissance et votre signature.

10- Demande de réhabilitation

  • Remplir le formulaire demande de réhabilitation
  • Écrire « sans objet » aux questions non répondues
  • Envoyer tous vos documents avec un mandat-poste de 631$

Au nom du receveur général du Canada, Division de la clémence et des pardons
Commission nationale des libérations conditionnelles
410, avenue Laurier Ouest, 5e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0R1

11- Informations supplémentaires

Si vous avez une condamnation pour infraction par voie de mise en accusation ou infraction sexuelle vous devez répondre à des questions supplémentaires (disponible dans le formulaire).

12- Vérification

Environ 1 mois après l’obtention de votre pardon, il faut vérifier si le dossier a été « effacé » en appelant à la Salle des dossiers de la Chambre criminelle et pénale au 514-393-2034, à la SQ et aux palais de justice concernés.

Pour plus d’informations
Loïc Lenen
PS Jeunesse
19, rue Ste-Cécile, Salaberry-de-Valleyfield
450 377-9155, poste 232
llenen@psj.acxcomdev.com

Site de la Commission des libérations conditionnelles du Canada
http://www.pbc-clcc.gc.ca/index-fra.shtml

Recherche d’emploi

Aucun poste affiché

Témoignages

Contactez-nous

99, rue Salaberry
Salaberry-de-Valleyfield
Québec, J6T 2H5

Tél. : 450 377.9155
Tél. : 450 377.4949
Fax.: 450 377.8037

Courriel : info@psj.acxcomdev.com

Facebook Facebook

Les services offerts par PS. Jeunesse sont rendus possibles grâce à l'aide financière d'Emploi-Québec. Logo emploi québec_522x150